Fdesouche
Décédée d'un AVC, une Nivernaise avait attendu en vain un hélicoptère : élus et famille attendent des réponses

Début mars, victime d’un AVC, une mère de famille nivernaise de 44 ans a été prise en charge par les secours, puis l’hôpital de Clamecy, mais l’hélicoptère qui devait l’amener à Dijon n’est jamais arrivé. Elle est finalement décédée début avril des suites de son AVC. Une enquête de l’agence régionale de santé est en cours.

Le 9 mars, aux alentours de 20 h, une mère de famille de 44 ans, résidant à Ouagnes, contacte les secours avant de s’effondrer. Elle est victime d’un AVC. Les sapeurs-pompiers volontaires et les médecins urgentistes du Smur la prennent en charge rapidement et la conduisent au centre hospitalier de Clamecy, à 10 minutes de là. Elle est diagnostiquée en urgence et le service neurologique de Dijon est immédiatement contacté.

Un bloc opératoire est ouvert pour elle, et ses parents sont informés qu’un hélicoptère arrive pour la transporter. Une heure après, le personnel leur indique, désemparé, que l’hélicoptère de Dijon est indisponible, et qu’un autre hélicoptère arrive de Besançon. Mais celui-ci est également annulé, une heure plus tard et un autre est annoncé, de Nevers cette fois. Il n’arrivera jamais.

Pourquoi aucun hélicoptère n’est arrivé ? On sait qu’il y a une inégalité de soins entre la ville et le milieu rural, mais là, il s’agit d’un sacrifice.

www.lejdc.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux