Fdesouche

Un juge de Las Palmas, aux Canaries, a estimé mercredi que les migrants bloqués dans l’archipel avaient le droit de se rendre sur le continent espagnol, s’ils “prouvaient [leur] identité avec un passeport” ou avec une “demande de protection internationale”. Des milliers d’exilés sont actuellement retenus aux Canaries par les autorités.

Les migrants présents aux Canaries peuvent se rendre sur le continent espagnol par leurs propres moyens. C’est en tout cas la conclusion qui ressort d’une décision de justice, rendue mercredi 14 avril, par un juge de Las Palmas, Ángel Teba. Ce dernier se prononçait sur la situation d’un exilé empêché de prendre l’avion pour Barcelone, le 11 décembre 2020. L’homme avait alors été arrêté par les autorités avec 21 autres personnes à l’aéroport de Las Palmas au motif d’une “résolution de retour en vigueur”, qui impliquait “son renvoi dans les 72 heures ou de demander son placement en détention”.

Pourtant, cette arrestation n’avait donné lieu à aucune procédure de retour ou d’enfermement de cet homme. Face à leur incapacité d’exécuter ces ordonnances, les autorités ont ainsi violé la Constitution espagnole qui assure le droit à la libre circulation des migrants, a signalé Ángel Teba.

(…) Info Migrants


Fdesouche sur les réseaux sociaux