Fdesouche

À Montpellier, dans le sud de la France, douze demandeurs d’asile et réfugiés, originaires du Mali, de Guinée, du Sénégal, du Nigeria, du Libéria, du Maroc et d’Arménie, se sont récemment associés. Tous ont en commun d’être arrivés ces dernières années en France après avoir fui leur pays d’origine respectifs en raison de leur appartenance à la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre). Des expériences d’exil dont ils veulent désormais se servir pour aider d’autres personnes dans ce cas.

[…]

Famille au grand cœur“. Le projet se targue d’être à 100 % géré par des réfugiés et demandeurs d’asile et ambitionne de venir en aide aux primo-arrivants LGBT âgés de 18 à 25 ans, principalement dans la région Occitanie.

Gevorg Hovhannisyan, secrétaire-adjoint de l’association, évoquant l’isolement dont sont particulièrement victimes, selon lui, les migrants issus de cette communauté. “C’est parce qu’ils sont LGBT qu’ils sont réfugiés et ils ont souvent vécu des choses tristes. On veut leur permettre d’oublier ces moments de leur passé qui les ont obligés à partir de chez eux.

À la différence des demandes d’asile fondées sur des motivations politiques ou sur une conversion religieuse, les demandes fondées sur l’orientation sexuelle ne nécessitent aucun document de preuve. Cette demande d’asile est ainsi examinée sous le prisme de l’intime conviction“, précisait en 2019 une rapporteur à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) citée par le site Dalloz Actualité.

Même si le projet en est encore à ses prémices, “Famille au grand cœur” a déjà bénéficié d’un fonds de dotation comme coup de pouce financier et ses membres ont été reçus par le représentant du Haut-commissariat des réfugiés de l’ONU (HCR) en France, précise Nicolas Noguier.

[…]

Une personne LGBT peut demander le statut de réfugié par crainte d’être persécutée en raison de son orientation sexuelle, de son identité de genre, de son expression de genre et/ou de ses caractéristiques sexuelles, rappelle le HCR.

InfoMigrants


Fdesouche sur les réseaux sociaux