Fdesouche

Un Stéphanois avait jeté un couteau sur une caissière « pour la faire taire »

[…]

« J’ai eu peur pour ma vie. Je m’étais battu contre cinq Albanais, et vous savez comment ils sont costauds ! Avant, j’avais eu une autre bagarre, avec une personne de type africain ».

Publicité

« On ne va pas dire que ce n’était pas moi, puisque c’était moi »

Alors Anass, 25 ans, s’est emparé de trois couteaux. Et, au hasard de son périple un soir de février dernier, en a jeté un sur la caissière d’une épicerie de nuit stéphanoise qui refusait de le servir en raison du couvre-feu.

[…]

Me Mariem Kadri, son avocate, insiste : « On est dans un mélange très dangereux entre alcoolémie et troubles psychologiques. Il est gravement malade. Quand il vous répond, on a l’impression qu’on est dans un film. Il a besoin de soins, mais pas en prison ».

[…]

…douze mois avec sursis…

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux