Fdesouche

Une pétition a été lancée contre la décision du département de théâtre de la Western Washington University de présenter la pièce existentialiste “Huis clos” cet automne.

La pétition fait valoir que le texte est problématique parce qu’il stéréotype les femmes et les lesbiennes et place un homme dans un rôle de quasi-leader, ce qui perpétue le patriarcat.

“Lors du choix d’une pièce pour la prochaine saison, il semble qu’il y ait eu un angle mort : le genre et la sexualité n’ont pas été pris en compte”, indique la pétition. “Nous comprenons qu’il s’agit d’une pièce destinée à nous mettre au défi en tant que département, mais cette pièce n’est pas un défi si elle ne nous permet pas de nous sentir en sécurité.”

La pétition affirme également que la pièce est inappropriée à l’heure actuelle parce qu’elle se déroule dans une seule pièce dont les personnages ne peuvent s’échapper, ce qui peut être trop “éprouvant mentalement pour la communauté à regarder. Surtout si nous sommes toujours en quarantaine à ce moment-là.”

“Cette pièce ne remet pas en question, mais renforce au contraire les notions classiques de la féminité conçues par le patriarcat”, déclare la pétition, ajoutant “elle est dérangeante et inacceptable.”

[…]

La pétition suggère de nombreuses pièces alternatives à “Huis clos”, mais note que si elle est jouée, elle devra inclure un avertissement pour le public et une formation de sensibilisation pour les personnes impliquées dans la production.

Elle demande également “une table ronde dirigée par des femmes et des personnes LGBTQ+ avant ou après la pièce, à laquelle tous les spectateurs devront OBLIGATOIREMENT assister”. [Majuscules dans la pétition].

The College Fix


Fdesouche sur les réseaux sociaux