Fdesouche

Le projet résonnait depuis 2014 comme une promesse de renouveau pour le quartier. Et de reconquête urbaine : une promenade de 1,4 kilomètre, sous les poutrelles métalliques de la ligne 2 du métro aérien entre Barbès et Stalingrad, traversant les XVIII e, X e et XIX e arrondissements. Avec un programme plutôt alléchant, dans un secteur en proie à de nombreuses problématiques.


11 millions d’euros partis en fumée ?

Mais, aujourd’hui, alors que les principales réalisations ont pris place sur cette promenade à 11 millions d’euros, le résultat, quelques mois plus tard, est loin de répondre aux attentes des riverains : bacs à plantes en piteux état devenus réceptacles à bouteilles et canettes, végétation moribonde, épanchements d’urine, espace public occupé jusque tard dans la nuit par des groupes d’hommes alcoolisés. Matelas abandonnés, déchets… La promenade a désormais des allures de cour des miracles, où les projets achoppent un à un. Et ce malgré les fréquentes rondes de police, dans ce quartier placé en zone de sécurité prioritaire et siglé « Reconquête républicaine ».

[…]

Le Parisien


En Lien :

2019 : La promenade urbaine n’est pas encore terminée, mais déjà souillée. Les bacs à plantes servent de réceptacles aux déchets, et les lieux sont squattés la nuit par des hommes qui y dorment.


Fdesouche sur les réseaux sociaux