Fdesouche

Le fisc réclame plus de 6 millions d’euros à un patron rennais

Depuis des années, Ibrahim Kotan, dirigeant d’une grosse entreprise de BTP basée à Vern-sur-Seiche (35), présentait une « comptabilité mensongère destinée à tromper ». Interdit de gérer pour 15 ans, le Rennais doit six millions au fisc.

Les photos sur son compte Twitter parlent d’elles-mêmes. En 2017, au sommet de l’Otan à Bruxelles, le Rennais Ibrahim Kotan pose tout sourire aux côtés d’Emmanuel Macron et de Jean-Yves Le Drian, alors ministre des Affaires étrangères. L’occasion pour ce patron d’une importante entreprise de gros œuvre de discuter coopération internationale entre la France et la Turquie. Un sujet qui lui tient particulièrement à cœur.

[…]

« Au tribunal de Rennes, nous n’avons jamais vu une telle arnaque », souffle un magistrat. Le passif de l’entreprise est estimé à plus de 10 millions d’euros.

[…]

L’Etat lui réclame 6 millions d’euros

Le tribunal de commerce a mis à jour qu’Ibrahim Kotan avait lourdement fraudé le Fisc français, notamment en déclarant seulement un million d’euros de chiffre d’affaires alors qu’il en réalisait véritablement huit millions. Ce qui lui permettait de payer 3 000 à 4 000 euros de TVA par mois au lieu de près de 30 000 euros. La différence était empochée. Aujourd’hui, les services des impôts lui réclament plus de six millions d’euros.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Télégramme



Fdesouche sur les réseaux sociaux