Fdesouche

Une vingtaine d’enseignants du lycée Angela-Davis se sont mis en grève ce lundi pour soutenir des collègues qui se seraient vus reprocher de ne pas avoir demandé à des élèves de retirer leur voile en classe.

« Il n’y a aucune tolérance des enseignants quant au non-respect de la loi de 2004, défend Marion Roche, représentante du personnel. Et d’ailleurs, nous n’avons pas de soucis particuliers avec les élèves à ce sujet. Dans l’un des cas, l’élève avait un bandeau et non pas un voile. Et c’est toute la problématique de cette loi qui est imprécise sur ce qui est considéré comme un signe religieux et ce qui ne l’est pas. »

Les enseignants regrettent par ailleurs de ne pas être accompagnés par l’Education nationale sur ces questions de laïcité. Après l’assassinat de Samuel Paty, une formation avait été demandée sur le sujet, refusée par leur direction.

« Plusieurs collègues reconnaissent que l’application de la loi est compliquée, et notre rôle n’est d’ailleurs pas la sanction mais la discussion, rappelle Samuel. Et donc ce serait bien de recevoir des conseils, de discuter autour d’un modus operandi mais ce n’est pas le cas. »

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux