Fdesouche

Dans le nord de la Syrie, 1 137 Marocains, des djihadistes et leurs familles, sont détenus dans des camps alors que le dernier rapatriement organisé de huit d’entre eux date d’il y a deux ans, a déclaré vendredi le directeur général du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ).

Dans un entretien accordé à l’agence EFE, Cherkaoui Habboub a affirmé que le retour de ces personnes ayant rejoint l’organisation terroriste «État islamique» ou d’autres groupes djihadistes en Syrie et en Irak constitue «un grand défi pour la sécurité», non seulement du Maroc mais aussi pour le reste des pays.

«Pour nous, ces personnes représentent un danger, car elles ont accumulé une formation et une expérience dans la guerre des gangs, la manipulation d’armes, la fabrication d’explosifs et de voitures piégées, ainsi que la propagande et l’endoctrinement.» […]

yabiladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux