Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Dans sa dernière étude, que « l’Obs » diffuse en partenariat avec la BBC, le chercheur allemand Adrian Zenz détaille, à partir de documents officiels chinois, les « déplacements forcés » subis par les jeunes ruraux ouïgours. Pour les juristes, ces éléments prouvent que Pékin se rend coupable de deux nouveaux crimes contre l’humanité.

(…) C’est aussi grâce à ses travaux que le monde a appris en quoi consistent les méthodes chinoises de « rééducation » ; comment le gouvernement sépare les enfants ouïgours de leurs familles afin de les couper de leurs racines ; comment le pouvoir utilise l’intelligence artificielle pour repérer au sein de la société ouïgoure les éléments « suspects » à interner. Adrian Zenz a révélé les méthodes appliquées depuis 2017 pour réduire par la force le taux de natalité des Ouïgours : stérilisations et avortements forcés, obligation du stérilet…

(…) Dans son étude, intitulée « Travail forcé et déplacements forcés dans le cadre du programme de transfert de main-d’œuvre interrégional du Xinjiang », Adrian Zenz montre que ces transferts de plus en plus massifs de travailleurs ouïgours ruraux ne répondent pas en priorité à des objectifs économiques. Bien que présentés constamment comme des mesures de « réduction de l’extrême pauvreté », leur but premier est en réalité de réduire la densité de la population ouïgoure dans son berceau historique et de casser les structures familiales et villageoises sur lesquelles se fonde sa cohésion.

(…) Autre visée de ces programmes : au-delà des usines installées dans d’autres régions du Xinjiang, il s’agit d’envoyer un nombre croissant de ces jeunes ouïgours directement vers les régions côtières chinoises et de les pousser à y prendre racine, de façon à les « fondre, amalgamer, assimiler » au sein de la majorité han (chinoise proprement dite).

(…) Ce qui est donc présenté dans les médias chinois comme un généreux programme de « réduction de la pauvreté » n’est en réalité qu’une mesure supplémentaire visant à détruire les structures sociales ouïgoures, leur composition démographique, leurs modes de pensée : 1,6 à 1,8 million de jeunes Ouïgours ruraux sont visés par ces dispositions.

(…) L’Obs


Fdesouche sur les réseaux sociaux