Fdesouche

L’arrestation de l’acteur et metteur en scène Dimitris Lignadis provoque un scandale politique à Athènes, où l’opposition demande la démission de la ministre de la culture

C’est sur la place Metaxourgeio, dans un quartier populaire du centre d’Athènes, où habitent de nombreux immigrés, que A. E. aurait été abordé en 2010 par Dimitris Lignadis, acteur et metteur en scène renommé en Grèce. Il lui promettait de l’aider à percer dans le milieu du théâtre. Invité à passer dans son appartement, le jeune adolescent, qui n’avait alors que 14 ans, explique qu’il a reçu de l’alcool et des drogues avant d’être violé par le quinquagénaire.

Le témoignage glaçant de ce deuxième plaignant contre Dimitris Lignadis, 56 ans, ancien directeur artistique du Théâtre national grec, publié dans la presse ce week-end, a eu l’effet d’une bombe. Début février, un premier jeune homme a déposé plainte contre Dimitris Lignadis pour des faits similaires non prescrits remontant à 2015. Il avait démissionné, le 6 février, de son poste de directeur, invoquant un « climat toxique de rumeurs, d’insinuations et de fuites ».

(…) Après les révélations du site d’information de gauche Documento, qui affirmait dimanche que des enfants réfugiés, auxquels le metteur en scène donnait des cours de théâtre, figuraient parmi les victimes, le parquet a également ouvert une enquête concernant l’implication de foyers associatifs pour mineurs qui avaient participé à ces ateliers de théâtre entre 2017 et 2018. Sofia Vgenopoulou, la directrice du programme mis en place par le Théâtre national, a tenu cependant à préciser : « Durant cette période, Dimitris Lignadis n’a jamais été impliqué ni dans la conception, ni dans l’organisation, ni dans l’enseignement d’un quelconque atelier du Théâtre national à destination de mineurs ou même d’adultes. »

(…) Le Monde

(…) L’enquête ouverte porte sur l’implication d’au moins trois structures s’occupant des migrants mineurs (…) Plus précisément, le parquet d’Athènes a ordonné une enquête sur la validité des révélations qui impliqueraient au moins trois structures de réfugiés mineurs qui auraient participé aux cours de théâtre de Dimitris Lignadis au Théâtre national.

Le parquet est intervenu car selon les témoignages de voisins, de nombreux enfants migrants auraient refusé d’y retourner.

(…) Protothema


Fdesouche sur les réseaux sociaux