Fdesouche

La délinquance générale en hausse dans le département en 2020 par rapport à 2019. Plus 5,6%. Le nombre de faits passe de 9338 en 2019 à 9860 l’année dernière. Une croissance du nombre des faits que l’on observe en zone gendarmerie, plus 11,1% (5330 en 2019 contre 5922 en 2020). On note une légère diminution en zone police, moins 1,8%. Dans le détail par exemple, les violences physiques crapuleuses liées au vol ont augmenté d’environ 50%.

 « La suspension par l’Union des Comores des réadmissions de ses ressortissants entre le 17 mars et le 2 août 2020 peut être de nature à expliquer cette très forte augmentation », selon ce bilan 2020 de la délinquance. Que ce soit en zone police ou en zone gendarmerie, les faits crapuleux connaissent une augmentation, plus 54,2% en zone gendarmerie contre 42,8% en zone police.

Augmentation également des atteintes volontaires à l’intégrité physique de 10,7 % par rapport à 2019. Une hausse des faits en zone gendarmerie (19,7%) alors qu’en zone police, il y a une légère baisse à moins 3,7%. […]

Les autorités ont également fait le point sur la lutte contre l’immigration clandestine. Les chiffres font état d’une augmentation de 5% du nombre d’embarcations type kwassa interceptées. 321 interceptions ont été effectuées en 2020 contre 298 en 2019. Les interpellations en mer augmentent de plus 5% ; 3989 personnes en situation irrégulière ont été interpellées en mer. Conséquence de l’augmentation de la flotte et de l’arrivée de renforts dans les brigades nautiques de la gendarmerie et de la police aux frontières, «l’amélioration de la détection et l’adaptation des stratégies opérationnelles ont permis une réelle amélioration de la protection des frontières en 2020». […]

Sur le terrain des reconduites à la frontière, on note une baisse du nombre des reconduites, moins 52% par rapport à 2019. Au total pour 2020, seules 13.300 reconduites ont été effectuées contre 27.400 en 2019. Les reconduites ne se font pas seulement vers les Comores mais également vers Madagascar depuis le mois de juillet dernier. Une baisse dans les reconduites qui peut s’expliquer de plusieurs manières : la baisse observée dans les interpellations, les contrôles d’identité à terre l’année dernière. Moins 53% (11849) par rapport à 2019. Il y a aussi le redéploiement des forces de l’ordre, gendarmes et policiers, sur des missions de contrôles en rapport avec le confinement, de maintien et de rétablissement de l’ordre.

Et depuis le début de l’année, 201 constructions illicites ont été détruites. […]

francetvinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux