Fdesouche

25/02/2021

Rongé de tous côtés, le squelette restant de la chapelle Saint-Joseph s’effondre par blocs en grands fracas sous les assauts des pelleteuses. Il y a quelques jours encore, l’édifice bâti par les jésuites à la fin du XIXème siècle se dressait majestueusement dans le quartier Vauban au cœur de Lille.

Alors que les premières offensives des pelleteuses commençaient le 10 février, Urgences patrimoine mettait ses derniers espoirs dans de nouveaux recours déposés en justice, auprès du Conseil d’Etat et du tribunal administratif de Lille qui devait la recevoir en audience le 18 février. Les deux instances lui ont finalement donné tort, le 18 puis le 19 février, jour où le tribunal administratif a ainsi condamné l’association à verser 1 000 euros à l’Etat pour rembourser les frais qu’il avait dû engager dans la procédure de référé. […]

Famille chrétienne

10/02/21

05/01/2021

La messe est dite pour la chapelle Saint-Joseph à Lille. Le tribunal administratif de Lille a débouté ce lundi l’association Urgences Patrimoine qui demandait le classement de l’édifice parmi les monuments historiques. La chapelle va être démolie pour laisser la place à un grand campus pour les écoles d’ingénieurs de La Catho.

Je suis effondrée“, a réagi Alexandra Sobczak, la présidente de l’association Urgences Patrimoine, à l’annonce de la décision du tribunal administratif de Lille. Depuis plusieurs mois, elle se bat avec d’autres passionnés pour empêcher la destruction de cette chapelle, construite à la fin du XIXè siècle, abandonnée depuis 20 ans. “C’est le combat de la solitude“, soupire-t-elle, “Je ressens de l’amertume et de l’incompréhension“.

La ville de Lille avait signé le permis de démolir fin mai: la chapelle, qui appartient à La Catho, a vocation a être démolie pour accueillir à la place des locaux pour les étudiants des écoles d’ingénieur de l’Université Catholique de Lille. Mais cette décision avait ému jusqu’à l’animateur de télévision Stéphane Bern qui s’en était fait l’écho sur les réseaux sociaux. Une pétition, lancée en juin, avait également recueilli plusieurs milliers de signatures contre la démolition. La polémique s’était même invitée dans la campagne des élections municipales à Lille, la candidate LREM Violette Spillebout s’était elle aussi offusquée de cette démolition. […]

francebleu

25/11/2020

Promise à la démolition par la fédération des écoles d’ingénieurs de la Catho de Lille, la chapelle Saint-Joseph bénéficiait d’un sursis depuis juin dernier. Devant le refus du ministère de la Culture de la classer parmi les monuments historiques, les opposants poursuivent le combat sur le terrain judiciaire.

La querelle de clocher ne s’interrompt pas. Au sortir du premier confinement, l’association Urgences patrimoine avait sonné le tocsin contre le projet de démolition de la chapelle Saint-Joseph à Lille, attachée à l’ancien collège jésuite du même nom situé dans le quartier historique Vauban. Bâti à la fin du XIXe siècle, n’accueillant plus de célébrations depuis 2002, l’imposant édifice a été racheté en novembre 2019 par Yncréa, la fédération des écoles d’ingénieurs de l’Université catholique de Lille, rebaptisée Junia en octobre dernier. Cette dernière souhaite la raser, afin de faire place nette pour son nouveau campus, prévu à la rentrée 2024. Destiné à accueillir 8 000 étudiants, le projet aurait dû commencer en juin.

C’était sans compter sur la riposte d’Urgences patrimoine, qui lança une pétition (actuellement de 10 000 signatures), ainsi qu’un contre-projet, plaidant pour une réhabilitation moderne de la chapelle. Grâce à l’intervention personnelle de l’animateur Stéphane Bern, la démolition fut suspendue par le ministre de la Culture, Franck Riester, qui demanda à ses services d’étudier un éventuel classement de l’édifice parmi les monuments historiques.  […]

La Vie


Fdesouche sur les réseaux sociaux