Fdesouche

L’Association des migrants subsahariens pour la défense des droits et de la dignité humaine (AMSDH) a lancé un appel à participer à un rassemblement, prévu ce vendredi à 13h30 devant le Parlement marocain à Rabat. Dans un communiqué, l’organisation a dénoncé aujourd’hui «les conditions de vies insupportables des migrants d’ascendances subsahariennes», qui font l’objet de refoulements vers les provinces du sud.

L’ONG déplore que «depuis plus de huit mois, les migrants résidents dans les grandes villes du nord du pays en général et dans la ville de Rabat en particulier sont victimes d’arrestations, de chasse à l’homme». «Sous forme de contrôles aux faciès ciblant exclusivement la communauté des migrants noirs qui sont capturés telles des bêtes sauvages par des personnes souvent en civile parfois identifiés comme des voyous du quartier», affirme l’association.

Celle-ci décrit des usages qui prennent les migrants au dépourvu, face à ces individus. «Qui leur saute dessus en cas de résistance légitime se voit bastonné puis livré aux forces auxiliaires ou encore aux services de police   où ils seront gardés quelques heures puis vont être refoulés vers les villes du sud», affirme le document, cosigné avec le Réseau Afrique migration intégration (RAMI) et la Plateforme migrant Maroc (PLAFOMIMA). […]

Par la même occasion, l’association a lancé aussi un appel au roi Mohamed VI pour «lancer une nouvelle campagne de régularisation exceptionnelle afin de redonner aux migrants sans-papiers arrivés après les précédentes campagnes de régularisation leur dignité perdue».

yabiladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux