Fdesouche

Le Centre des monuments nationaux (CMN) a demandé au Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine (CICRP) de travailler sur la question. Le CICRP, qui dépend entre autres du ministère de la Culture et intervient dans le domaine de la conservation curative, doit élaborer un protocole scientifique pour venir à bout des traces laissées par l’œuvre de Felice Varini sur la cité médiévale.
Entre ceux qui craignaient que les bandes d’aluminium collées sur la Cité détériorent durablement la pierre et ceux qui juraient que cette œuvre d’art contemporain ne l’altérerait pas, le débat est désormais tranché : les premiers avaient vu juste. Le temps leur a donné raison.

Source l’indépendant