Fdesouche
[…]

“Pilier du plan de relance” -dixit Emmanuel Macron-, la reconquête de “la souveraineté sanitaire et industrielle” figure en haut de la liste des objectifs post-Covid de l’exécutif pour pallier les faiblesses françaises mises en lumière par l’épidémie de coronavirus.

Un projet ambitieux qui rend sceptiques certains professionnels de santé, lesquels pointent de récentes décisions allant à l’encontre de la nouvelle stratégie officielle. Dernier exemple en date, le durcissement à partir de ce lundi des conditions de remboursement du Smecta, ce médicament “made in France” fabriqué par Ipsen qui accumule les déconvenues et symbolise à lui seul une forme d’incohérence entre les paroles et les actes sur la question de l’indépendance sanitaire.

[…]

L’article dans son intégralité sur BFM


Fdesouche sur les réseaux sociaux