Fdesouche

09/02/2021

L’enquête sur l’agression ultra-violente dont a été victime l’adolescent de 14 ans dans le XVe arrondissement de Paris a abouti à la mise en examen de onze suspects. Elle met au jour la rivalité entre deux bandes aux membres aussi discrets devant les policiers que prolixes sur les réseaux sociaux.

(…) L’enquête des policiers du 3e district de la police judiciaire parisienne a permis d’identifier onze suspects âgés de 15 à 18 ans. Ils ont été mis en examen le 30 janvier et le 4 février, notamment pour « tentative d’assassinat ». Cinq ont été écroués.

(…) Aujourd’hui en rééducation, Yuriy a échappé de peu à la mort. Il pourrait garder de lourdes séquelles. La violence des coups reçus au crâne était telle que les médecins l’ont retrouvé avec les yeux sortant des globes oculaires. L’inventaire de l’arsenal de ses bourreaux, retrouvé caché sous un escalier près de la dalle de Beaugrenelle, donne une idée du calvaire subi : deux barres de fer, une massette, un cendrier en métal, une béquille, une barre de penderie, une équerre, un club de golf…

(…) Mais les policiers ont découvert que les auteurs se montraient bien plus diserts sur les réseaux sociaux sur le tabassage de Yuriy, qui aurait été diffusé en direct sur Facetime. Sur une vidéo Snapchat, on voit ainsi un lycéen avec une dent en métal, tout sourire, en train de brandir un téléphone blanc ensanglanté − vraisemblablement celui de Yuriy − avec en légende : « Je lèche son sang » et « le sang des ennemis ».

Une autre vidéo montre la main entaillée d’un agresseur dont on entend la voix fanfaronner : « C’est réel popopopo, ah lalala les vengeances mon gars ». Sans compter cette séquence où l’ensemble des suspects vêtus de noirs et masqués posent fièrement sur la dalle de Beaugrenelle. L’un exhibe un pistolet. « C’est vide […] A 10, on a retourné leurs tieks (NDLR : quartiers). Fini, on retourne à la cité avec les petits frères là bien. » « RD4 nous arrivera jamais à la hauteur », lit-on aussi en commentaire d’une autre vidéo.

(…) Le Parisien


28/01/2021


27/01/2021


25/01/21

L’état de santé de Yuriy, préoccupant depuis son agression dans le 15ème arrondissement de Paris, s’est amélioré. C’est ce qu’explique la mère de l’adolescent à actu Paris :

“Il se réveille, il va mieux. Le réveil est difficile, il est agité parce qu’il veut parler mais qu’il n’y arrive pas. Il faut du temps pour qu’il se réveille totalement.”

Nataliya Kruchenyk, mère de Yuriy

Le réveil de Yuriy est une étape importante, pour sa famille mais aussi pour les enquêteurs du 3ème district de police judiciaire qui vont pouvoir entendre l’adolescent.

Actu.fr


Dimanche, selon nos informations, la police orientait ses recherches vers un groupe de jeunes originaires de Vanves, qui seraient venus en découdre sur la dalle de Beaugrenelle, dans le 15e arrondissement de Paris. Quelques jours auparavant, une altercation aurait eu lieu avec des collégiens du quartier. Elle aurait suscité l’idée d’une vengeance. Sur les réseaux sociaux, une vidéo non authentifiée circulait dimanche, montrant un jeune homme, le visage ensanglanté, à qui il était intimé de «ne plus revenir sur la dalle». Plusieurs personnes, dont des témoins, doivent être entendues à ce sujet ces prochains jours.

(…)

Par ailleurs, Yuriy aurait été en possession d’un tournevis au moment des faits, une éventuelle arme par destination. Appartenance à une bande ou équipement d’autodéfense dans le contexte de tensions entre jeunes sur la dalle de Beaugrenelle? L’implication du jeune homme dans les rivalités n’est pas indiquée à ce stade. Selon le collège Guillaume-Apollinaire dans lequel il est scolarisé, Yuriy est un bon élève, ouvert et sans problème, dont l’agression choque et surprend. «Il est très cultivé, bien élevé, il était impensable que tout cela puisse lui arriver», abondait sa mère, Nataliya K., samedi.

(…)

Il y a quelques mois, lors d’interpellations de jeunes à l’endroit même de l’agression, le conseil d’arrondissement avait tenté d’obtenir des interdictions de paraître dans le quartier. «Une peine également demandée par le parquet, mais que les juges des libertés n’ont pas appliquée», déplore Philippe Goujon.

(…) Président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure, MeThibault de Montbrial, souligne «une désinhibition nouvelle sur les conséquences des actes de ces jeunes: l’hypothèse de la mort n’est plus une limite, l’autre est déshumanisé». L’autre aspect fondamental du phénomène est, selon lui, «le cumul ethnique et territorial» des bandes, qui suit celui des quartiers d’appartenance et augmente les tensions.

Le Figaro


24/01/21

[…] Selon un proche de l’enquête à LCI, l’IGPN a également été saisie d’une enquête administrative au sujet de la diffusion de la vidéo de l’agression, qui pourrait être issue du plan de vidéoprotection de la préfecture de police de Paris. 

LCI


(…) Les langues se délient dans le quartier de Beaugrenelle. En plein coeur du réputé tranquille XVe arrondissement de Paris, plusieurs riverains, choqués par ces actes de violence, ont expliqué auprès de BFMTV leur inquiétude face à la multiplication de ces bandes parfois violentes.

Une dame assure donner par exemple rendez-vous à ses voisins pour pouvoir sortir son chien de nuit en toute sécurité, tandis que d’autres refusent que leurs enfants aillent jouer sur la dalle où s’est déroulée l’agression.

“Depuis deux ans, il y a un phénomène qui est assez nouveau, qui interpelle, c’est des règlements de comptes entre bandes de gamins très très jeunes. J’ai déjà vu une bande munie de béquilles et de matraques. Des gamins qui ne viennent pas d’ici, je ne les reconnais pas, et qui peuvent se battre très violemment, parfois en plein après-midi avec des mères de famille et leurs poussettes juste à côté”, explique devant notre caméra mais de manière anonyme un voisin.

Derrière son apparente torpeur, le XVe arrondissement de Paris est miné par plusieurs phénomènes de bandes, à Beaugrenelle donc, mais aussi à Balard ou encore à Javel. A cela, il faut ajouter plusieurs “équipes” de villes mitoyennes de banlieue, dont Vanves.

BFMTV




Instagram



23/01/21


22/01/21

Vidéo de l’agression


21/01/21

[…]

“Yuriy était avec des copains sur la dalle Beaugrenelle après les cours, il était entre 17 h et 18h”,relate son cousin Petro joint par LCI ce jeudi. “Une bande d’individus est arrivée, apparemment de Vanves. Elle cherchait apparemment des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales, semble-t-il. Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient. Et quand mon cousin a voulu partir en courant, il est tombé au sol et là, ils l’ont tabassé. Je ne crois vraiment pas que Yuriy soit d’un quelconque manière melée à ce genre d’histoire.”

Alertés par des témoins, les policiers et les pompiers sont rapidement arrivés sur place. Les agresseurs avaient déjà pris la fuite. La victime, elle était toujours au sol. Pris en charge par les secours, Yuriy a été admis à l’hôpital en urgence à l’hôpital Necker. “Quand je l’ai vu dans le camion de pompiers, il avait le crâne ouvert à plusieurs endroits, c’était vraiment horrible. Ils l’ont agressé avec des barres de fer et des béquilles. Il m’a dit qu’il ne connaissait pas les individus, qu’il avait mal, qu’il avait froid et qu’il ne voulait pas mourir“, raconte Nataliya, la mère de Yuriy à nos confrères d’Actu.fr.

Mère de deux autres petites filles, la maman de Yuriy, d’origine ukrainienne, a porté plainte et contacté l’ambassade d’Ukraine en France pour l’informer du drame. […]

LCI