Fdesouche

Les Golden Globes de la discorde. Depuis ce mercredi 3 février, date à laquelle les nominations pour les précieuses récompenses ont été révélées, les spectateurs sont en colère. Malgré ses clichés sur Paris et les critiques à son égard, “Emily in Paris”, qui aura droit à une deuxième saison, a obtenu son ticket dans la catégorie “Meilleure série comique ou musicale” et “Meilleure actrice dans une série comique ou musicale” pour son interprète Lily Collins. 

À l’inverse, la série de Michaela Coel “I May Destroy You” est, elle, repartie bredouille. Salué par le public pour sa juste représentation des agressions sexuelles et son casting constitué majoritairement d’actrices et d’acteurs noirs, le programme d’HBO a été élu “meilleure émission de télé de 2020″ par plusieurs grands titres, comme le Guardian et le Time.

Alpha Wuhan – Journaliste Slate et Le Monde

Cinq actrices blanches et pas de Michaela Coel dans la catégorie de la “Meilleure actrice dans une mini série” ? Cette industrie n’a rien de surprenant non plus.

@Casey_Mink – Twitter
[…]

D’après l’écrivaine “Emily in Paris”, ne pas nommer “I May Destroy You” dans une seule catégorie en dit long sur le traitement, à Hollywood, des artistes, auteurs, scénaristes, réalisateurs et acteurs noirs. “Nous avons besoin d’un art qui reflète toutes nos couleurs, pas seulement certaines”, souffle-t-elle. 

La scénariste conclut: “Comment peut-on regarder “I May Destroy You” sans dire que c’est une œuvre d’art brillante ou que Michaela Coel est un génie ? Cela dépasse ma capacité à comprendre comment ces décisions sont prises.”


Le HuffPost


Fdesouche sur les réseaux sociaux