Fdesouche

Majoritairement issus d’Afrique de l’Ouest, du Nord et des pays de l’Est, ils sont en réalité souvent majeurs.

Violences, rixes, rackets, rébellions, agressions verbales. Depuis plusieurs mois, la violence explose entre jeunes détenus ou envers les personnels dans les quartiers et établissements pénitentiaires pour mineurs. Selon les remontées d’incidents, il n’y aurait pas un jour sans une notification en provenance de ces établissements. Il y a dix jours, c’est le quartier mineurs de Fleury-Mérogis (Essonne) qui s’est enflammé, avec un refus de réintégration des cellules et l’intervention des équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) pour ramener le calme. À Lavaur, en région toulousaine, ce sont des surveillants qui ont essuyé coups de poing et postes de radio dans le visage, alors que se multiplient les phénomènes de racket et d’intimidation entre mineurs.

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux