Fdesouche

La première vice-présidente des Etats-Unis a construit son “récit politique” aussi bien sur ses origines que sur son attachement à sa famille.

[…] Tout au long de la course pour la Maison Blanche, la démocrate a mis en avant cette grande union familiale. Dans son discours de victoire, début novembre à Wilmington (Delaware), elle assurait ainsi que sa mère lui avait appris à faire passer “la famille avant tout – celle dans laquelle on naît et celle qu’on choisit“. Rien d’étonnant. Dans la vie politique américaine, il est courant de dévoiler son histoire familiale et personnelle. […]

La vice-présidente a vu le jour à Oakland, une ville de Californie acquise aux démocrates depuis des décennies. C’est là que se sont rencontrés ses parents, deux immigrés venus étudier aux Etats-Unis. Shyamala Gopalan a quitté l’Inde pour rejoindre la prestigieuse université Berkeley, avant de devenir une grande biologiste, spécialiste du cancer de sein. Le futur économiste et enseignant à Stanford Donald Harris, originaire de Jamaïque, rencontre son épouse dans des rassemblements pour les droits civiques.

Elle a construit son image sur cette double identité : c’est une fille d’immigrés qui ont choisi de faire des Etats-Unis leur pays ; et une Américaine qui a grandi au sein de la communauté noire. […]

Kamala Harris est métisse, noire et indienne. Elle a été élevée dans les religions hindoue et chrétienne. Elle a épousé un homme de confession juive et a un foyer recomposé“, liste Célia Belin, chercheuse à la Brookings Institution de Washington. Le clan Harris “est une famille moderne comme on en a jamais vu à la tête du pays“.[…]

francetvinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux