Fdesouche

Un père a été condamné par le tribunal de Gand à une peine de 12 mois de prison avec sursis pour avoir violenté, enfermé et même bâillonné sa fille. Les faits s’étendent sur plusieurs années. Lorsqu’il a appris que sa fille avait une relation avec un homme qui séjournait en Belgique illégalement, ses maltraitances se sont aggravées. En décembre 2019, la jeune femme âgée de 24 ans est finalement parvenue à s’enfuir via le toit de l’habitation pour trouver refuge chez les voisins qui ont prévenu la police. La mère a quant à elle bénéficié d’une suspension du prononcé. (…)

Le père et la mère ont tous deux dû répondre de violences intrafamiliales et détention arbitraire de leur fille devant le tribunal correctionnel. Selon leur avocat, il convient de resituer les faits, commis dans un contexte traditionnel. “Vu leurs origines turques, ils ont notamment l’habitude d’une éducation stricte. De plus, lors des faits, ils étaient particulièrement inquiets pour leur fille. Ils remarquaient que sa relation sentimentale tournait mal et ils ont surtout voulu la protéger. Avec le recul, oui, ils l’ont fait de la mauvaise manière”.

Le parquet, lui, a dénoncé l’ampleur de la privation de liberté de la victime. “Monsieur H.O. et son épouse ne lui ont jamais rien permis de faire. Ils ont déterminé à sa place ses orientations d’études et elle n’a même jamais pu accompagner ses camarades en excursion scolaire. Et elle ne pouvait même pas non plus prendre les transports en commun, qu’ils estimaient trop dangereux”. (…)

7sur7.be