Fdesouche

Ce vendredi, le procureur de la République de Blois (Loir-et-Cher), Frédéric Chevallier, a annoncé avoir mis en examen et placé en détention provisoire un couple du département soupçonné d’avoir détourné plus de 450 000 € d’allocations d’activité partielle mises en place dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19.

L’homme, âgé de 33 ans et déjà connu des services de police, ainsi que sa compagne, ont été mis en examen pour escroqueries et tentatives d’escroqueries en bande organisée et blanchiment. Ils encourent 10 ans d’emprisonnement et un million d’euros d’amende.

[…]

Ce dispositif de lutte contre le chômage de masse a entraîné de nombreux délits. En novembre 2020, le montant des fraudes pour cette mesure était estimé à 225 M€. Parmi ces tricheurs, des petits patrons réclamant le chômage pour des salariés encore au travail, ou d’autres s’inventant des salariés comme ici dans le Loir-et-Cher. Mais avec plus de 30 Mds€ reversés, ces fraudes ne représenteraient à peine 1 % du dispositif. Le ministère du Travail assurait avoir effectué des dizaines de milliers de contrôles.

Le Parisien