Fdesouche

L’enquête, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire, se concentre vite sur un groupe d’hommes principalement d’origine égyptienne et connus pour rapiner les clients des prostituées pendant les passes, suscitant des tensions avec celles-ci.

Agés de 15 à 30 ans au moment du meurtre, ils sont issus d’une « population très précaire de mineurs étrangers isolés qui arrivent en France dans des conditions impossibles, et qui volent pour survivre », selon un de leurs conseils.

(…)

Quelques jours après le meurtre, un premier coup de filet permet la mise en cause de cinq personnes dans l’information judiciaire ouverte pour meurtre en bande organisée, mais pas du principal suspect, en fuite. Désigné par plusieurs de ses camarades comme l’auteur du tir mortel sur Vanesa Campos, Mahmoud K., alors âgé de 20 ans, est finalement interpellé en Allemagne dans un foyer pour migrants et mis en examen en janvier 2019 en France.

Le parquet de Paris demande donc pour celui qui est qualifié de « commanditaire de l’expédition punitive » un procès aux assises pour assassinat. La même qualification est requise pour Ali A. et Karim I., auteurs présumés de coups de couteau et de matraque. Six autres hommes ayant participé à l’agression pourraient être jugés pour association de malfaiteurs criminelle tandis qu’un dernier, mineur au moment des faits, pourrait comparaître devant le tribunal des enfants. Il revient au juge d’instruction chargé du dossier de prendre une décision finale sur un procès.

Le Monde

(Merci à Blanc Bec)


Fdesouche sur les réseaux sociaux