Fdesouche

Quelque 200 personnes se sont rassemblées ce mardi à Morlaix pour réclamer la régularisation de sans papiers employés ou anciens employés d’entreprises du secteur de l’agroalimentaire, dénonçant leurs conditions de travail, a constaté l’AFP. Sur les 23 salariés que comptait l’entreprise Prestavic, 17 étaient en situation irrégulière, selon la CGT. Chez Aviland, ils seraient 28 sans papiers sur une trentaine de salariés. La société n’était pas joignable dans l’immédiat.

«Ils travaillent 48 heures d’affilée, n’ont pas d’équipements de protection individuel, seulement deux masques par semaine, dorment dans des véhicules», a énuméré Eric Corbel, secrétaire de l’Union locale de la CGT, dénonçant l’existence d’«un réseau» pour faire venir travailler des migrants en Bretagne avec la promesse de les aider à obtenir des papiers.  […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux