Fdesouche

Airbus, Ehang ou Volocopter font partie des grands noms sélectionnés par les groupes ADP, la RATP et l’Ile-de-France de manière à construire une filière de Mobilité Aérienne Urbaine. Les tests vont débuter dès ce mois de juin sur un aérodrome.

150 candidats de 25 pays ont répondu présents à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par les groupes ADP, la RATP et Choose Paris Region, l’agence de promotion de l’Ile-de-France, pour bâtir une filière de Mobilité Aérienne Urbaine en région parisienne. Ils sont 30 à avoir été sélectionnés dont l’Européen Airbus, le Chinois Ehang ou le Slovène Pipistrel, des entreprises en pointe dans la construction de VTOL, des véhicules à décollage et atterrissage verticaux.

Un démonstrateur pour les JO de 2024

Ils rejoignent ainsi l’Allemand Volocopter et son appareil VoloCity dont les premiers tests sont prévus pour le mois de juin sur l’aérodrome de Pontoise-Cormeilles-en-Vexin.

[…]

L’article dans son intégralité sur 01net


Taxi volant : Volocopter, Airbus et Safran vont participer à l’essor d’une filière en France

Choose Paris Region s’attend à ce que l’Ile-de-France devienne “l’un des plus gros marchés en Europe” pour la mobilité aérienne urbaine. 30 acteurs – dont Airbus, Safran et Volocopter – ont été sélectionnés pour participer au développement d’une filière française. Le marché européen est évalué “à 8 milliards d’euros”.

Le taxi volant a le vent en poupe. Alors que l’Ile-de-France mise beaucoup sur le développement d’une filière française de mobilité aérienne urbaine, le constructeur allemand Volocopter sera le premier à tester en juin à Pontoise (Val-d’Oise) son véhicule électrique à décollage vertical (eVTOL). Volocopter “sera le premier acteur industriel à tester son véhicule VoloCity” sur l’aéroport de Pontoise, ont indiqué lors d’une conférence de presse Choose Paris Region, l’agence de promotion et d’attractivité internationale de la région Ile-de-France, l’opérateur de transport urbain RATP et le gestionnaire des aéroports parisiens Groupe ADP.

[…]

L’article dans son intégralité sur Capital


Fdesouche sur les réseaux sociaux