Fdesouche

Les migrants de Hong Kong fuient pour commencer une nouvelle vie au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni introduira un nouveau visa fin janvier qui donnera à 5,4 millions de résidents de Hong Kong – soit 70% de la population du territoire – le droit de venir vivre au Royaume-Uni et de devenir finalement citoyens.

Le Royaume-Uni fait cette offre “généreuse” aux résidents de son ancienne colonie car la Chine porte atteinte aux droits et libertés du territoire de Hong-Kong.

Tout le monde ne viendra pas. Certains de ceux qui ont le droit de partir ont exprimé leur détermination à rester et à poursuivre la lutte pour la démocratie.

En fin de compte, la Grande-Bretagne estime qu’environ 300 000 personnes accepteront l’offre de visa au cours des cinq prochaines années.

Mais certains ont tellement envie de partir qu’ils sont déjà au Royaume-Uni, notamment Andy Li et sa femme Teri Wong.

[…]

Pour M. Li, la Grande-Bretagne offre le type de société -l’état de droit, la liberté d’expression, les élections démocratiques- qu’il souhaitait à Hong Kong.

[…]

La Grande-Bretagne a autorisé les résidents de Hong Kong comme M. Li et sa famille à s’installer au Royaume-Uni avant même l’entrée en vigueur de ce nouveau visa.

Dès le 31 janvier, ils pourront commencer à entamer le processus de demande de citoyenneté, qui prendra six ans.

En attendant, ils devront se financer eux-mêmes, même s’ils pourront bénéficier de soins de santé et faire instruire leurs enfants.

[…]

Depuis que le Royaume-Uni a rendu son ancienne colonie il y a 23 ans, relativement peu de résidents du territoire -moins de 16 000- sont devenus citoyens britanniques.

Il est certain que cela changera, en partie parce que le nouveau système de visas semble offrir peu d’obstacles aux millions de personnes éligibles à postuler.

«Des clients qui ont postulé au Canada, en Australie et à Taïwan ont suspendu leurs demandes et veulent maintenant se rendre au Royaume-Uni», a déclaré Andrew Lo, un conseiller en immigration de Hong Kong.

[…]

Le programme est ouvert aux résidents de Hong Kong qui ont demandé le statut de British National (Overseas), ou BNO, avant le transfert en 1997. Au total, 2,9 millions de personnes se sont inscrites et peuvent donc demander le nouveau visa.

Les personnes à leur charge, soit deux millions et demi de personnes supplémentaires, peuvent également voyager avec elles.

Teri Wong est la seule personne de sa famille à avoir obtenu le statut BNO, mais elle a été autorisée à emmener son mari, né en Chine, et leurs deux enfants en Grande-Bretagne avec elle.

[…]

Indépendamment du nombre de candidatures, le gouvernement britannique a déclaré qu’il n’avait d’autre choix que d’offrir aux Hongkongais une issue de secours.

“Ce n’est pas une question de chiffres”, a déclaré un porte-parole du Home Office.

“Le gouvernement s’est engagé à donner aux citoyens britanniques (d’outre-mer) à Hong Kong le choix de venir au Royaume-Uni, respectant ainsi notre engagement historique envers eux.”

[…]

L’article dans son intégralité sur BBC