Fdesouche

Il y a pas à dire, il y a une belle vue depuis l’Escale à Paris. Cette colocation inaugurée lundi 11 janvier accueille 5 jeunes lesbiennes demandeuses d’asile ou qui l’ont obtenu. En bas de la butte Montmartre, ces cinq femmes jusqu’alors en errance se partagent 125 mètres carrés répartis sur trois étages.

Parmi les personnes qui fuient leur pays, beaucoup le font en raison de leur orientation sexuelle, regrette auprès de TÊTU, Ian Brossat, adjoint au logement de Paris. Malheureusement, les structures ne sont pas adaptées et ces femmes sont souvent victimes de discriminations et de violences dans les foyers. L’idée, c’est de leur permettre de se poser quelques mois et qu’elles aient enfin un peu de répit“. L’élu regrette que l’orientation sexuelle est souvent un facteur de discrimination dans l’accès au logement, notamment chez les migrant·e·s.

Ce lieu, c’est un rêve pour moi, s’illumine Fatou, une malienne de 22 ans. Dans mon quartier au Mali, c’était dangereux pour moi, tout le monde me parlait mal, me montrait en disant que je suis lesbienne. En arrivant en France, cette femme a dormi dans la rue et fait la manche. “Là, je n’arrive pas encore à réaliser que j’ai enfin un chez moi“, dit-elle à l’AFP.

[…]

TÊTU