Fdesouche

Dans un courrier adressé au maire, le président du comité de quartier appelle à des “actions concrètes d’envergure”

C’est après une réunion orageuse du comité de quartier Claps (Camponac, Châtaigneraie, Ladonne, Arago, Pontet, Sauvage), jeudi soir, que le président Jean-Baptiste Casenave a choisi d’écrire au maire de Pessac, Franck Raynal. La situation s’est en effet dégradée dans le quartier de La Châtaigneraie-Arago, classé prioritaire. Des violences envers des policiers municipaux, le 31 décembre, ont d’ailleurs été dénoncées par le maire.

Mais dans son courrier, Jean-Baptiste Casenave va plus loin. Il parle d’autres voitures incendiées le 31 décembre, ainsi que mercredi dernier, 6 janvier, d’aides aux devoirs qui ne peuvent plus être assurées au centre social à la suite d’actes de vandalisme, de courrier qui n’est plus distribué, les boîtes aux lettres ayant été détériorées, d’inscriptions menaçantes dans l’entrée de la résidence du Parc…

Alors que le couvre-feu est censé intervenir à 20 heures, le président du comité de quartier “comprend mal” que des “regroupements d’individus” puissent se produire en soirée devant la tour de la Châtaigneraie ou au centre commercial Arago. Des faits que rapporte aussi le compte Facebook du Conseil citoyen Châtaigneraie Arago Antoune : espaces publics squattés par des “individus peu respectueux” et ne portant pas de masques, ascenseurs en panne, habitants “terrorisés”.

(…) Sud Ouest


Fdesouche sur les réseaux sociaux