Fdesouche

Après Facebook, c’est Twitter qui a décidé de bannir Donald Trump de sa plateforme. Le compte de l’ancien président des États-Unis n’est donc plus accessible pour éviter l’incitation à la haine, quelques jours après les incidents du Capitole. Il s’agit “clairement de censure” pour le spécialiste des réseaux sociaux et enseignant à Sciences Po Paris, Fabrice Epelboin. […]

Il y a “un risque d’incitation à la violence”, justifie Twitter. Cet argument est-il vraiment recevable, selon vous ?

C’est très problématique, parce que c’est exactement le même argument utilisé par les autorités chinoises vis-à-vis de ce qui se passe à Hong-Kong. C’est le même argument utilisé par tout un tas de régimes autoritaires vis-à-vis des réseaux sociaux. […]

France Info


Fdesouche sur les réseaux sociaux