Fdesouche

Une statue de l’ancien président américain Abraham Lincoln et d’un esclave nouvellement libéré, jugée dégradante, a été retirée mardi 29 décembre au matin d’un square.

Bien que financée par un groupe composé majoritairement d’anciens esclaves, la ville avait voté en juin en faveur du retrait, jugeant que la statue avait un rôle « dans la perpétuation de préjudices blessants » envers les Afro-Américains et qu’elle contribuait à sous-estimer leur rôle « dans la lutte pour la liberté de la nation ».

Lincoln, seizième président des États-Unis, avait fait abolir l’esclavage, au moment où le pays était au cœur d’une guerre civile sanglante entre les États du Nord, et ceux esclavagistes du Sud.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux