Fdesouche

Les migrants connaissent des troubles psychologiques à cause de leur parcours migratoire. Un état aggravé par le Covid-19, relèvent deux sociologues de l’école de santé publique de Rennes.

Hors Covid, leur santé mentale est déjà mise à l’épreuve. 38% des migrants souffrent de troubles psychiques (dépressions, idées suiciddaires), selon le centre Primo Levi. Ils sont jeunes, l’âge médian se situant à 29,2 ans en 2019, et qu’ils aient fait des études ou non, ils sont dans une grande précarité.

Ils ont connu des expériences traumatisantes lors de leur parcours migratoire, et sont sujets à des maladies psychiques et psychosomatiques

Patricia Loncle

Le syndrome d’Ulysse, un stress chronique provoqué par des épreuves anxiogènes sur une longue durée, fait partie des pathologies souvent évoquées. Les comportements peuvent être très graves, des crises d’angoisse ou des hallucinations qui résultent de la pression liée à l’incertitude”, poursuit Patricia Loncle, qui souligne les difficultés de prise en charge, faute de place et de formation des professionnels.

Et depuis le début de la crise sanitaire, ce sentiment d’insécurité des migrants a encore augmenté.

(…) France 3


Fdesouche sur les réseaux sociaux