Fdesouche

09/12/2020


Nous n’acceptons pas cela. Nous sommes en Champions League, pas en Roumanie“, lance quant à lui un membre de l’encadrement stambouliote, sans que cela n’émeuve davantage les spectateurs de la scène. Le corps arbitral tente de dissiper le quiproquo lexical entre le mot “nègre”, à connotation raciste en anglais et en français, et le mot “negru“, adjectif signifiant “noir” en roumain. “Nous parlons roumain entre nous“, explique l’arbitre principal, tandis que Sebastian Coltescu affirme, sans voir que le problème est ailleurs : “‘Negru’ veut dire ‘noir’, ‘ce joueur noir’.

Publicité

(…) marianne





LE SCAN SPORT – Les incidents survenus au cours de la rencontre Paris SG – Basaksehir ont provoqué l’indignation de la classe politique en Turquie, Recep Tayyip Erdoğan en tête. 

L’incident survenu au cours de la rencontre entre le Paris SG et Basaksehir et de possibles insultes racistes proférées par le quatrième arbitre à l’encontre de l’entraîneur adjoint des visiteurs, Pierre Webo, a suscité de vives réactions en Turquie, où les clubs stambouliotes rivaux de Basaksehir, ainsi que plusieurs ministres du gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, ont exprimé leur solidarité sur Twitter. «Nous soutenons l’attitude honorable de Basaksehir face au racisme, qui est un crime contre l’humanité», a ainsi tweeté le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu.

(…) Sport24



08/12/2020

Le match entre le Paris Saint-Germain et Basaksehir pour le compte de la 6e journée de Ligue des champions a été interrompu après dix minutes de jeu. En cause, des insultes racistes qui auraient été proférées par le quatrième arbitre. Les joueurs sont rentrés aux vestiaires !

Opinion de Didier Roustan (journaliste sportif) :

Opinion de Lionel Charbonnier (consultant RMC, champion du monde 98) :

La partie a dégénéré à la 14e minute, lorsque Webo a crié sa colère, audible dans un stade à huis clos: “He said ‘negro'”, a-t-il lancé en visant le quatrième arbitre Sebastian Coltescu. Ce dernier venait de signaler à l’arbitre principal Ovidiu Hategan, roumain comme son collègue, la réaction véhémente de l’ancien international camerounais, membre de l’encadrement du Basaksehir, après une décision arbitrale.

Le Monde

(…) Après dix minutes de jeu dans un début de match engagé entre le Paris Saint-Germain et Basaksehir, l’arbitre principal se dirigeait vers le banc turc pour calmer les esprits et expulser un adjoint qui avait visiblement commenté un peu trop les décisions. Seulement voilà, l’adjoint, en l’occurrence Achille Webo, perdait ses nerfs en direction du quatrième arbitre en lui lançant visiblement : «Why you said negro ?» («Pourquoi dites-vous negro ?»). Avec le huis clos, les paroles s’entendent et on comprend alors que le motif de cet énervement : Webo reproche au quatrième arbitre des propos racistes. La contestation se poursuit, avec notamment un Demba Ba, attaquant de Basaksehir. L’ancien attaquant de Chelsea mettant l’arbitre devant ses responsabilités. Et alors que Neymar, Kylian Mbappé et Leonardo, notamment, viennent se joindre aux discussions, les joueurs turcs, suivis des joueurs parisiens, ont rejoint les vestiaires, ne pouvant plus continuer (…)

France Football


Fdesouche sur les réseaux sociaux