Fdesouche

Mohamed, arrivé du Soudan en 2015, est SDF. Depuis, ce grand gaillard a vivoté mais n’a pas réussi à se stabiliser pour rester en France. Sa demande d’asile lui a été refusée en 2018. Et depuis l’été dernier, ce jeune homme de 27 ans n’a pas cessé de se faire remarquer dans la cité des Papes. Le 4 août dernier, après avoir été hospitalisé à Montfavet, il a rencontré une patiente et a cru qu’il pourrait se marier avec elle. Lorsqu’il est retourné la voir au sein de l’établissement, le personnel lui a interdit l’accès au site. Pour se venger, il est revenu allumer un feu sur un tas de feuille.

Le 2 novembre dernier, rebelote. Mohamed s’est à nouveau fait remarquer. Une place en hébergement d’urgence au 115 lui ayant été refusée, il a incendié une voiture et en a endommagé deux autres. Ces dégradations volontaires l’ont conduit à comparaître, vendredi, devant le tribunal correctionnel.

J’ai appelé pour un hébergement. Je suis SDF. J’ai passé la nuit dans une voiture. J’ai appelé le lendemain, on m’a dit de rappeler l’après-midi et quand j’ai rappelé, on m’a dit que ce n’était pas possible, relate le traducteur de Mohamed. Je voudrais rentrer chez moi.” Un examen psychiatrique a conclu à une schizophrénie paranoïde. Mohamed souffre de délire persécutoire. Un simple “non” suffit pour le faire vriller.

La Provence


Fdesouche sur les réseaux sociaux