Fdesouche

Deux jours après la dissolution par décret du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), le CAIR (Conseil des relations américano-islamiques) a annoncé publiquement avoir offert des bureaux à l’association afin qu’elle puisse installer son siège social à Washington, aux Etats-Unis. La plus grande organisation américaine musulmane s’en explique, non sans tacler la politique menée par le gouvernement français. Cette association a appelé «les Américains musulmans à ne pas se rendre en France ».

« En moins de trois mois, le gouvernement français a promulgué une série de mesures anti-musulmanes violant les droits à la liberté religieuse des Français musulmans », estime l’organisation américaine, qui dénonce notamment l’action récente du ministère de l’Intérieur contre 76 mosquées. « Le gouvernement de Macron, qui prétend valoriser la liberté d’expression, a créé un deux poids, deux mesures en distinguant les Français musulmans et en remettant en question leur légitimité en tant que citoyens français », dénonce l’organisation américaine dans un communiqué. […]

Dans son communiqué, il indique aussi – faussement – que le futur projet de loi contre le séparatisme « permettra au gouvernement d’imposer ses imams pré-approuvés (des chefs religieux musulmans), de taxer les musulmans (par le biais du hajj) et de priver les organisations islamiques de tout sens de l’action ». […]

Le CAIR, qui a appelé la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) à enquêter sur le cas français, a lancé « un avis aux voyageurs avertissant les Américains musulmans à ne pas se rendre en France à l’heure d’une campagne “hypocrite et dangereuse” d’intolérance islamophobe du gouvernement français visant les Français musulmans, de même que les mosquées et les organisations islamiques ». […]

saphirnews


Fdesouche sur les réseaux sociaux