Fdesouche

Accusé de faire de la «propagande islamiste», le Collectif contre l’islamophobie en France a été dissous mercredi, a annoncé Gérald Darmanin. Une décision déjà prise à l’encontre de deux autres structures, BarakaCity et le collectif «Cheik Yassine».

Le gouvernement a dissous mercredi 2 décembre, en Conseil des ministres, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), accusé de faire de la «propagande islamiste», a annoncé Gérald Darmanin. Vendredi dernier, le collectif avait décidé de prendre les devants en annonçant s’être «auto-dissous». Il avait déjà redéployé peu auparavant ses activités et son siège à l’étranger.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Figaro