Fdesouche

L’académie de Versailles a publié, dimanche 29 novembre, une petite annonce pour recruter un professeur d’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine. Le Snes, premier syndicat du secondaire, juge le procédé « choquant » et « inacceptable ».

L’académie de Versailles a publié ce dimanche matin une petite annonce sur le site de Pôle Emploi en vue de recruter un professeur ou une professeure pour enseigner l’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne, à Conflans Sainte-Honorine. Un contrat à durée déterminée de dix mois pour dix-huit heures de cours hebdomadaires, salaire mensuel de 1 900 € à 2 300 € sur douze mois. Débutant accepté.

Banal ? Pas vraiment. C’est dans ce collège des Yvelines et à ce poste qu’exerçait Samuel Paty, assassiné le 16 octobre par Abdoullakh Anzorov, un réfugié russe d’origine tchétchène, âgé de 18 ans, abattu quelques minutes après son crime par la police à Éragny (Val-d’Oise).

(…) Secrétaire générale du Snes-FSU, le principal syndicat enseignant du secondaire, Frédérique Rolet se dit très étonnée par la publication de cette petite annonce. Normalement, quand un enseignant est absent pour cause de maladie ou d’accident, on fait appel à un titulaire sur zone de remplacement. Que l’académie n’en ait pas trouvé paraît bizarre : on n’est qu’en décembre !

(…)

Faut-il en déduire que le poste attire peu auprès des titulaires, vu la charge symbolique du poste ?

Ouest-France