Fdesouche

 Ce pasteur d’origine marocaine, ancien islamiste qui rêvait à dix-huit ans de partir se battre en Afghanistan, converti au christianisme, constate le prosélytisme des islamistes et s’inquiète d’une absence de solidarité. ll constate que, depuis 2015, de nombreux jeunes dans les églises évangéliques sont attirés par l’islam radical.

Le Point : De quand datent ces conversions, dont les évangélistes ne parlent jamais ?

Saïd Oujibou : Les premières remontent à 2001, mais le phénomène s’est considérablement accéléré à partir de 2015. Cela peut profondément surprendre, mais les attentats meurtriers attirent, séduisent des jeunes en quête d’idéal. Un idéal qu’ils ne trouvent plus dans nos églises.

A lire en INTÉGRALITE sur Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux