Fdesouche

Le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, Alain Griset, a été mis en cause par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Celui-ci a omis une partie de son patrimoine dans sa déclaration de situation. L’autorité le soupçonne également “d’abus de confiance”.

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a indiqué mardi avoir saisi la justice du dossier du ministre délégué aux PME Alain Griset, pour “omission substantielle” d’une part de son patrimoine et soupçon d'”abus de confiance”. “La déclaration de situation patrimoniale” d’Alain Griset “omet des participations financières détenues dans un plan d’épargne en actions, ainsi que le compte espèces associé, pour un montant total de 171 000 euros, afin d’empêcher la révélation de faits susceptibles de recevoir la qualification pénale d’abus de confiance”, souligne la HATVP dans une appréciation rendue publique.

De son côté, l’entourage du ministre a évoqué une “maladresse”, sans “volonté d’enrichissement personnel”. Le bureau de la Confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services (CNAMS) du Nord a confié en 2019 quelque 130.000 euros à Alain Griset pour qu’il les place sur son PEA. La somme a été remboursée par le ministre peu après son entrée en fonction en juillet dernier.   […]

La Dépêche