Fdesouche

ENTRETIEN – Bras droit de Nicolas Dupont-Aignan depuis 8 ans et porte-parole de Debout la France, Jean-Philippe Tanguy rompt avec le candidat à la présidentielle et soutient désormais Marine Le Pen.

LE FIGARO. – Que vous inspire cette nouvelle stratégie de Dupont-Aignan ?

Jean-Philippe TANGUY. – Ce n’est pas une stratégie, mais une énième incohérence qui mène Debout la France dans une impasse. Des militants de terrain aux cadres, nous sommes nombreux à vouloir sortir notre mouvement de l’isolement. Mais pas à n’importe quel prix ! La promesse de Nicolas Dupont-Aignan était claire : travailler au rassemblement de tous ceux qui aiment la France, du RN aux LR anti-Macron. À la dernière présidentielle, j’ai admiré son courage de briser le tabou imposé par la gauche en soutenant Marine Le Pen. Cette union historique a fait naître un immense espoir, malheureusement déçu. Nicolas Dupont-Aignan a refusé les mains tendues par Marine Le Pen depuis 2017, tout en refusant d’aider la droite aux municipales pour faire barrage à la gauche et aux Verts. Il a abandonné nos alliés des Amoureux de la France avec le résultat que l’on sait aux européennes. […]

Le Figaro

[…]

Sur Twitter, le directeur de la communication du parti souverainiste et président de son organisation de jeunesse, Alexandre Loubet a déclaré soutenir l’initiative de M. Tanguy.

“Ni Jean-Philippe ni moi n’avons démissionné de DLF, nous soutenons Marine Le Pen qui est la plus à même de rassembler car nous restons fidèles à la ligne décidée en 2017 qui consistait à unir les patriotes”, a-t-il affirmé à l’AFP.

“Nous n’en pouvons plus des incohérences. On ne peut prétendre unir les patriotes sans s’allier à Marine Le Pen”, a-t-il ajouté.

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux