Fdesouche

Royaume-Uni – Un membre de la Chambre des Lords a démissionné du Parlement après la publication d’un rapport recommandant son retrait parce qu’il est accusé d’avoir exploité sexuellement une femme vulnérable.

Le comité de conduite des Lords a conclu que Lord Ahmed of Rotherham avait exploité sexuellement et émotionnellement Tahira Zaman, qui lui a demandé de l’aide en 2017.

Lord Ahmed a déclaré que les allégations contenues dans le rapport n’étaient pas vraies et qu’il ferait appel de la décision. Mme Zaman a déclaré qu’elle était “soulagée” des conclusions du rapport.

Le rapport du Comité de conduite des Lords a conclu que Lord Ahmed avait exploité Mme Zaman, bien qu’il sache qu’elle recevait un traitement contre l’anxiété et la dépression.

La commissaire aux normes des Lords, Lucy Scott-Moncrieff, a déclaré que cela “exacerbe la gravité” de ses violations du code de conduite.

Mme Zaman a déclaré à la BBC l’année dernière : “Je cherchais de l’aide et il a profité de moi, il a abusé de son pouvoir.”

Elle a dit qu’elle s’était adressée à Lord Ahmed parce qu’elle pensait qu’il pouvait l’aider à inciter la police à enquêter sur un guérisseur qui, selon elle, exploitait les femmes.

(…) BBC


Lord Nazir Ahmed est le premier lord musulman de l’histoire britannique. Anobli baron Ahmed De Rotherham en 1998, il intègre alors la Chambre des lords, dont il devient, à 40 ans, l’un des plus jeunes pairs. Brillant orateur, élément prometteur du Labour, il vient pourtant d’être exclu provisoirement du Parti travailliste.

Son tort ? Il aurait annoncé vendredi lors d’une conférence de presse au Pakistan qu’il offrait une récompense de 10 millions de livres (12,1 millions euros) pour la capture de plusieurs chefs d’Etat occidentaux, selon des propos rapportés par la presse pakistanaise.

Le Monde (avril 2012)


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux