Fdesouche


“Il suffit de savoir qu’Ayoub El-Khazzani était en possession de près de 300 munitions et armes à feu pour mesurer à côté de quoi nous sommes passés. Une tragédie, un massacre.” Le 24 août 2015, François Hollande décorait de la plus haute distinction française trois Américains et un Britannique pour avoir neutralisé dans un Thalys qui reliait Amsterdam à Paris le jihadiste El-Khazzani et, ainsi, permis d’éviter un bain de sang.

Un peu plus de cinq ans plus tard, son procès devant la cour d’assises spécialement composée de Paris s’ouvre ce lundi. Il est jugé aux côtés de trois individus, dont l’un est aussi poursuivi dans un autre dossier ultra-sensible, celui des attentats du 13-Novembre.

[…]

BFMTV


Fdesouche sur les réseaux sociaux