Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Il avait servi Alain Juppé, puis Marine Le Pen, et terminé déçu de l’un et de l’autre. Le haut fonctionnaire Philippe Martel est mort à l’âge de soixante-cinq ans, a annoncé jeudi le «Conseil national de la résistance européenne», un organe lié à l’écrivain d’extrême droite Renaud Camus, dont Martel était devenu le secrétaire général. Le communiqué ne précise ni la date, ni les circonstances de son décès. […]

C’est à la surprise générale qu’il avait été présenté en 2013, par le Front national, comme le nouveau directeur de cabinet de Marine Le Pen. […]

Anti-marxiste de toujours, l’homme revendiquait n’avoir pas changé d’opinions depuis ses années RPR. […]

Auprès des journalistes qu’il rencontrait, toujours courtois et professionnel, il s’amusait à multiplier les contrastes. Passionné de rock et de littérature, Martel assumait un mode de vie «bobo». Mais aussi des positions radicales en matière identitaire, souvent au-delà du discours officiel du Front national. «Je suis pour zéro mosquées, nous assénait en 2015 ce défenseur de la théorie du «grand remplacement. [Les musulmans], il faut les écœurer. C’est la religion la plus con, le judaïsme pour les nuls».

Libération


Fdesouche sur les réseaux sociaux