Fdesouche

Un millier de manifestants vêtus de noir se sont rassemblés ce vendredi à Toulouse pour dénoncer la précarité des commerces «non essentiels», contraints à la fermeture pendant le confinement. L’événement était  déclaré en préfecture et assurait un espace de 4m2 à chacun des participants.

Restaurateurs, libraires, artistes… Vêtus de noir, ils étaient vendredi un millier à participer à une flashmob place du Capitole à Toulouse, pour crier leur peur de ne pas survivre à la crise sanitaire si leurs activités sont interrompues plus longuement.

 «Nous sommes tous essentiels, nous sommes tous sinistrés», pouvait-on lire sur un écran géant installé face aux participants, qui s’écroulaient au sol les uns après les autres à l’annonce de leur secteur d’activité. Puis, en quelques minutes, un grand-voile noir – représenté par des centaines de parapluies – a recouvert la place du Capitole, au son de voix du ténor et ancien rugbyman Omar Hasan.

L’événement était principalement organisé par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) de Haute-Garonne et rassemblait les métiers de la restauration, de l’événementiel, de l’art et de la culture et du sport notamment. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux