Fdesouche

30/10/2020

Il était donc bel et bien connu des services de police. Et pour cause.

Après l’arrestation d’un Afghan ce jeudi midi alors qu’il était armé d’un couteau et qu’il comptait visiblement passer à l’acte dans le secteur de la gare de Perrache dans le 2e arrondissement de Lyon, la rédaction de LyonMag révèle ce vendredi matin le récent passif judiciaire du suspect.

Ainsi, le 19 octobre dernier, l’individu avait attaqué des policiers devant la préfecture du Rhône. D’après nos informations exclusives, ce jour-là, l’individu s’est présenté sans masque dans le bâtiment du 3e arrondissement de Lyon. Les forces de l’ordre présentes sur place ont alors demandé à l’Afghan de se couvrir le visage, mais la situation a rapidement dégénéré puisque l’homme a violemment frappé les policiers. Deux d’entre eux avaient été légèrement blessés.

Présenté plus tard à la justice, en comparution immédiate, il avait écopé d’une peine de prison avec sursis. Peine dont la nature exacte n’a pas encore été précisée. Toujours est-il qu’il est ressorti libre du tribunal et aurait pu passer à l’acte ce jeudi à Perrache.

Lyon Mag


29/10/2020

Un homme connu des services de renseignements et armé d’un couteau a été interpellé ce jeudi matin à Lyon. Repéré aux abords d’une station de tramway dans le 2ème arrondissement de la ville, l’individu brandissait un couteau, vêtu d’une djellaba et d’une veste de treillis. Après plusieurs appels au 17 de la part de riverains, la police est arrivée sur les lieux et arrêté l’individu menaçant, à l’angle de la rue des Remparts d’Ainay et de la rue Victor Hugo selon Le Progrès de Lyon.

Selon nos informations, il s’agit d’un ressortissant afghan né en 1994, connu des services de renseignement pour islamisme radical, et dont l’interpellation a semble-t-il évité une nouvelle tragédie.

Le Figaro


Un homme armé d’un couteau a été interpellé ce jeudi matin dans le centre Lyon. Il a été arrêté rue Victor-Hugo, à l’angle de la rue des Remparts-d’Ainay (2e).

Selon nos informations, il a été repéré à une station de tramway, alors qu’il brandissait un couteau avec une lame de trente centimètres. L’homme serait de nationalité afghane.

Il a été placé en garde à vue et des investigations sont en cours.

Car c’est dans la rue Victor-Hugo qu’une bombe artisanale avait explosé le 24 mai 2019. Treize personnes avaient été blessées. Arrêté trois jours plus tard, l’auteur présumé, Mohamed Hichem Medjoub, âgé de 24 ans, avait prêté allégeance à l’Etat islamique.

www.leprogres.fr


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux