Fdesouche

Les manifestations, parfois émaillées de heurts et de dégradations, se multiplient en Italie où commerçants, employés et indépendants redoutent la deuxième vague du marasme économique après les nouvelles restrictions décrétées pour endiguer la résurgence du coronavirus. L’Italie, la troisième économie de la zone euro, s’était alors confinée pendant deux mois, mettant à l’arrêt son activité économique et détruisant plus d’un demi-million d’emplois.

Affrontement ce soir à Rome Piazza del Populo :

Du nord au sud, les rassemblements -de centaines de personnes en moyenne à chaque fois-, autorisés ou non, souvent partis d’appels lancés sur les réseaux sociaux, sont désormais quotidiens dans les villes de la péninsule.

“La mèche allumée il y a trois jours piazza Plebiscito à Naples a déjà réussi à propager le feu d’un bout à l’autre de l’Italie : Turin, Milan, Trieste, Lecce, Viareggio, Pescara, Catane, Crémone. L’Italie en révolte“, écrit mardi le quotidien La Repubblica.  […]

Le Nouvel Obs


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux