Fdesouche

Pendant deux jours, vendredi et samedi, les bénévoles des Restos du Cœur proposaient aux consommateurs, à la sortie des grandes surfaces, de donner un petit quelque chose pour l’association.

(…) Une campagne qui s’annonce moins fructueuse que les années précédentes, pendant la seule journée de vendredi, l’association n’a recueilli que six tonnes de marchandises sur l’ensemble des sites, alors que l’année dernière sur deux jours ils en avaient engrangé vingt-cinq tonnes. Une baisse conséquente que les bénévoles n’expliquent pas vraiment.

« On manque cruellement de moyen, on demande aux gens de donner même une petite chose, à la fin ça compte. Le comportement des personnes a aussi changé. Les gens donnent moins, on accepte le refus il n’y a aucune obligation, mais cette année on se fait aussi agresser verbalement. On nous inflige des commentaires par exemple, sur les supposées origines de nos bénéficiaires qui tuent des Français. Depuis des années que je participe aux collectes, nous n’avions jamais subi cela, c’est inadmissible » se lamente Anne-Marie. Mais cela ne suffit pas à entamer la détermination des bénévoles.

L’Alsace


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux