Fdesouche

Quand est venu le temps de la photo d’école cette année, un élève de 15 ans a été invité à retirer sa croix. Le photographe lui aurait dit que cela pourrait être offensant s’il gardait son collier.

« Ca m’a mis mal à l’aise », raconte le garçon au journal Dagen.

Le jeune homme de 15 ans, qui souhaite garder l’anonymat, a déclaré à Dagen que c’était en août que sa classe devait être photographiée. Il portait un collier avec une croix, et quand les élèves ont fait la queue pour la photo, le photographe lui a demandé de l’enlever.

« Elle m’a demandé d’enlever la croix, que ce n’était pas bon sur la photo de l’école », raconte la jeune personne de 15 ans.

L’incident a été signalé à l’Ombudsman de la discrimination (DO), et à la représentante de l’enfant et des étudiants (BEO). Selon le rapport, le photographe a déclaré que « cela pourrait être offensant si la croix apparaissait sur la photo de l’école ».

« Mes professeurs n’ont pas tout entendu. Mais j’ai été un peu choqué. Je n’avais jamais connu ça avant. Alors j’ai enlevé ma croix et je l’ai mise dans ma poche. Ça m’a mis mal à l’aise », dit le garçon.

Cependant, d’autres élèves n’ont pas eu à enlever leurs symboles religieux.

« Je sais que celles qui ont un voile n’ont pas eu à l’enlever », dit l’adolescent.

« Bien sûr, ce n’est pas quelque chose de souhaitable. Mais si j’ai été forcé d’enlever ma croix, la même chose aurait dû sûrement s’appliquer à d’autres symboles religieux.

Le directeur de l’école en question qualifie l’incident d’« étrange » et note que le photographe a fait une erreur. La société de photographie aurait assumé la responsabilité, en disant que le photographe en question « n’était pas très habitué à la photographie scolaire. »

Nyheteridag


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux