Fdesouche

Sébastien Chadaud-Pétronin a également évoqué la conversion à l’islam de sa mère. “Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous”, a-t-elle déclaré à Bamako, juste avant de s’envoler pour la France, dans la toute première interview qu’elle a accordée.

“Moi je vais l’appeler Sophie, je l’appelle Maman, pour moi c’est Sophie c’est clair. Et, déjà, elle a vécu beaucoup de temps au Mali, elle a ses habitudes maliennes, ici elle va vivre, je ne sais pas combien de temps, mais là en tout cas à court ou moyen terme, à Neuchâtel avec notre famille, on lui a préparé sa chambre, et elle va vivre à la neûchateloise, donc je vais pas l’appeler Mariam”, a répondu Sébastien Chadaud-Pétronin.

(…)

“Quand on s’apprête à vivre ce genre d’aventure, on a plutôt intérêt à se familiariser avec les us et coutumes et essayer d’être plus dans l’acceptation, la compréhension. (…) Elle m’a confié qu’un otage australien ne s’était pas converti, et il part pour un combat qui va être beaucoup plus difficiles avec des conditions de détention qui seront plus rudes”, a poursuivi Sébastien Chadaud-Pétronin.

BFMTV


Fdesouche sur les réseaux sociaux