Fdesouche

BRABANT WALLON : Le samedi 1er février 2020, à 16h25, deux individus ont tenté de commettre un vol à main armée dans une bijouterie située rue de l’Église, à Lasne, selon un avis de recherche diffusé ce mardi par la police fédérale à la demande du parquet du Brabant wallon.

Quelques jours avant les faits, le mercredi 29 janvier en fin de journée, un couple s’est présenté à la bijouterie en question et s’est fait ouvrir la porte. Le duo s’est entretenu quelques instants avec le bijoutier sur le pas de la porte, puis est parti, relate l’avis de recherche.

Les auteurs

Le premier auteur est une femme d’origine nord-africaine âgée d’une trentaine d’années. Elle mesure approximativement 1m60 et est de corpulence normale. Elle a les cheveux foncés mi-longs, coiffés en chignon. Elle s’exprime en français et en arabe. Elle est fumeuse. Au moment des faits, elle était vêtue d’une veste noire et d’un jean bleu clair. Elle était en possession d’un sac à main argenté.

Le second auteur est un homme d’origine africaine âgé de 35 à 45 ans. Il mesure approximativement 1m80, est de corpulence moyenne mais costaud. Il s’exprime en français avec un accent africain. Il était vêtu d’une veste bordeaux, d’un pantalon noir, d’une chemise bleue, d’une casquette ocre et d’une écharpe. Il était en possession d’un porte-serviette noir muni d’une bandoulière.

Les faits

Le samedi suivant, ce même couple s’est à nouveau présenté devant la porte du commerce. Le bijoutier a ouvert la porte, les deux individus se faisant passer pour des clients intéressés par une bague de fiançailles. Tous trois se sont ensuite dirigés vers le bureau du bijoutier. C’est à cet instant que l’homme a sorti une arme à feu de son porte-serviette et a menacé le commerçant. Le braqueur a tenté de maîtriser la victime et de la repousser dans une pièce arrière mais le bijoutier s’est défendu, recevant alors des coups avec le canon de l’arme. Pendant ce temps, la femme fouillait le bureau à la recherche de clés des vitrines, sans succès. Le malfrat a alors amené le bijoutier à son bureau et placé son arme sur le visage de la victime, la femme fouillant ses poches à la recherche des clés. Le bijoutier a réussi à rejoindre la porte d’entrée pour appeler à l’aide. La victime a alors été repoussée contre le mur et les auteurs ont pris la fuite en courant.

7sur7.be


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux