Fdesouche

Justice. Première affaire de la cour criminelle : viol et agression sexuelle à Nantes

[…]

Un jeune Algérien est accusé d’avoir agressé deux femmes, à Nantes, fin 2017.

[…]

L’homme a été confondu, les deux fois, par la présence de son ADN (sur le corps d’une victime et au domicile de l’autre). Il s’agit d’un Algérien d’une vingtaine d’années, qui était connu de la police sous un autre nom et une autre nationalité. Il avait été expulsé vers l’Algérie mi 2017, mais était revenu vivre à Nantes quelques mois plus tard, pour s’y marier.

[…]

L’article dan son intégralité sur Ouest France


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux